Le respect de votre vie privée est notre priorité

« Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, proposer des fonctionnalités de médias sociaux et analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l'analyse. Si vous souhaitez modifier vos paramètres de cookies, veuillez consulter les sections « De quels droits disposez-vous pour la protection de vos données personnelles ? » et « Comment paramétrer les cookies ? » de nos mentions légales www.vitrage-fenetre.com. Sinon, si vous acceptez notre utilisation des cookies, veuillez continuer à utiliser notre site Web. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales www.vitrage-fenetre.com.

Double vitrage performant ou triple vitrage ?

A chaque solution ses avantages

Plutôt que d’opposer la solution double vitrage contre triple vitrage, le meilleur choix doit se faire en fonction des avantages de l’un ou de l’autre. L’important est de bien comprendre les différences pour les utiliser de manière appropriée.

Sans pour autant être un expert, on se doute par bon sens que le triple vitrage est plus efficace que le double vitrage d’un point de vue thermique. Mais tout n’est pas aussi évident.

Pour bien comparer les deux solutions il faut prendre en compte plusieurs critères. Par exemple, le triple vitrage est plus lourd à manipuler et plus cher que le double qui est aussi plus largement répandu et plus facile à poser. Techniquement, le double vitrage a fait des progrès considérables tant en termes d’efficacité thermique que d’isolation phonique. Les performances thermiques de certains nouveaux doubles vitrages les rapprochent ainsi de celles de certains triples.

Il faut savoir qu’un triple vitrage est un ensemble de trois verres séparés par deux espaces d’air, alors qu’un double vitrage est un ensemble de deux verres séparés par un seul espace d’air. En fait d’air, presque tous les fabricants l’ont remplacé par un gaz plus isolant : l’argon. Enfermé dans des vitrages isolants parfaitement étanches, ce gaz améliore donc la performance d’isolation d’un double ou d’un triple vitrage.

Mais ce qui fait vraiment la performance, c’est l’utilisation d’un vitrage thermique spécial avec un verre à couche. Cette « couche », totalement invisible et transparente, est un dépôt d’atomes sur la surface du verre. Un double vitrage utilise un verre de ce type. Le triple vitrage en utilise deux. Sans ces verres spéciaux, la performance serait celle des vitrages des années 80 !!

Pour qu’un triple vitrage soit performant, il faut qu’il ait deux verres spéciaux « à couche ». Avec un seul de ces verres, le triple vitrage n’est pas plus performant qu’un double. De plus, les verres à couches des triples vitrages ne sont généralement pas les mêmes que ceux destinés aux doubles vitrages. En effet ils doivent permettre de faire bénéficier l’habitat des mêmes quantités d’énergie solaire gratuite que le double vitrage, malgré le passage à travers trois verres au lieu de deux. Si ce n’est pas le cas, le triple vitrage peut parfois être moins performant qu’un double !

 

Prise en compte du bilan thermique global*

Le type d’habitation joue un rôle décisif dans la comparaison des deux solutions de vitrage.

Dans le cas d’un logement ancien, la première préoccupation sera de renforcer l’isolation pour diminuer la consommation de chauffage. Mais si l’ensemble de l’habitation est une « passoire énergétique », il est évident que le simple gain en passant du double vitrage au triple vitrage sera faible car il faut prendre en compte la consommation globale du bâtiment. Remplacer seulement une vielle fenêtre dans une ancienne habitation énergivore par une fenêtre avec triple vitrage ne parait pas toujours très cohérent.

En revanche si vous vous placez dans le cadre de la très basse consommation des projets d’habitations neuves que nous pouvons construire actuellement, le vitrage prend une part importante dans le bilan thermique global du bâtiment*. Il faut en effet considérer le bilan énergétique global* de la maison sur toute une année pour prendre en compte les périodes froides aussi bien que les périodes chaudes et ensoleillées.

La région dans laquelle se situe l’habitation joue aussi un rôle déterminant dans le choix du vitrage. Par exemple, dans les régions nord-est de la France, où il fait beaucoup plus froid l’hiver, le triple vitrage peut trouver un intérêt. Plus vous vous rapprochez des régions sud, ensoleillées ou même des régions proches de la mer et plus le choix du double vitrage apparaît évident. Même si le choix du triple vitrage peut parfois encore s’avérer judicieux dans certaines régions comme par exemple la vallée du Rhône, avec en été un climat chaud mais très venté et un vent très froid en hiver, où il apportera surement un plus pour les façades au nord.

Mais n’oubliez pas que les performances des tout derniers doubles vitrages ont encore été améliorées. Celles-ci se rapprochent de plus en plus de celles du triple vitrage.

Enfin, pour ceux qui hésitent dans leur choix de vitrage pour se protéger des bruits extérieurs, un rappel est nécessaire : le renforcement de l’isolation acoustique ne s’obtient pas par l’augmentation de nombre de verres. Du point de vue phonique, un triple vitrage n’est pas plus performant qu’un double vitrage. Un double vitrage acoustique sera beaucoup plus performant ! Pour vous aider dans vos choix en fonction du niveau de pollution sonore de votre habitation, une application existe et peut-être téléchargée sur votre smartphone.

 

*Le « bilan énergétique (ou thermique) d’une habitation » est le bilan du « chauffage » naturel et gratuit qui entre par les fenêtres (le rayonnement du soleil) et de l’énergie (la chaleur de la maison) qui est perdue par les parois et les fenêtres pendant une année.