L’éco-prêt à taux zéro : une facilité de financement

Accessible à tous les propriétaires, qu’ils occupent leur logement ou qu’ils le louent, l’éco-PTZ permet de bénéficier d’un prêt à taux zéro d’un montant maximal
de 30 000 € pour réaliser des travaux d’éco-rénovation jusqu’au 31 décembre 2015. Il peut-être combiné avec le crédit d’impôt développement durable (CIDD).

Les travaux qui ouvrent droit à l’éco-prêt doivent :

  • soit constituer un « bouquet de travaux » : la combinaison d’au moins deux catégories de travaux éligibles parmi les catégories listées ci-dessous. Les matériaux et équipements fournis doivent être posés par un professionnel et sont soumis à certaines conditions techniques (performances thermiques, démarches qualité etc.).

Exemple de performance minimale pour une fenêtre :
coefficient de transmission thermique (Uw) ≤ 1,8 W/m².K.

  • soit permettre d’atteindre une « performance énergétique globale » minimale du logement, calculée par un bureau d’études thermiques ;
  • soit constituer des travaux de réhabilitation de systèmes d’assainissement non collectif par des dispositifs ne consommant pas d’énergie (en respectant certains critères techniques).
Les travaux concernés :

  • Travaux d’isolation thermique performants des parois vitrées et portes donnant sur l’extérieur,
  • Travaux d’isolation thermique performants des toitures,
  • Travaux d’isolation thermique performants des murs donnant sur l’extérieur,
  • Travaux d’installation, régulation ou remplacement de systèmes de chauffage, le cas échéant associés à des systèmes de ventilation économiques et performants, ou de production d’eau chaude sanitaire performants,
  • Travaux d’installation d’équipements de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable,
  • Travaux d’installation d’équipements de production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable.